Autour et à propos du sexisme et du genre : la question de l’éducation (annonces)

Atelier « Genre et Médias »
avec Doriane Montmasson (Paris 5 – CERLIS),
« Les stéréotypes de genre transmis par la littérature de jeunesse à l’épreuve de l’interprétation des enfants ».
Le jeudi 14 novembre, 18h-20h à la MIE (maison des initiatives étudiantes)
50, rue des tournelles – 75003 Paris.
Ouvert à toutes et tous

Résumé :
Accusée par quelques sociologues de « véhicule[r] des rapports sociaux de sexe inégalitaires » (Brugeilles, Cromer, Cromer, 2002), la littérature de jeunesse a été pointée du doigt comme transmettant aux enfants des représentations stéréotypées du masculin et du féminin. Si le contenu des livres destinés aux jeunes lecteurs a de la sorte fait l’objet d’investigations sociologiques, la réception des normativités contenues dans les albums n’a pour sa part que peu suscité l’intérêt des chercheurs. Relevant d’un processus a priori non mécanique, la transmission de « valeurs » par la littérature se doit pourtant d’être comprise à la lumière de l’exégèse de ses lecteurs. Les enfants sont-ils amenés à (ré)interpréter les informations leur étant délivrées par les albums ? Petites filles et petits garçons mettent-ils en œuvre une lecture « interprétative » des ouvrages leur étant destinés ? C’est ainsi à la façon dont les enfants s’ « approprient » les normativités – liées au genre – contenues dans les livres leur étant adressés que nous nous intéresserons ici.

Prochaines séances :

Jeudi 12 décembre, 18h-20h
Sylvain Rimbault, « Genres & Costumes : des super héros sur leur 31 »

Pour plus d’informations : genreetmedias.efigies@gmail.com
Mélanie Lallet, Isabelle Matamoros, Mary-Sherley Valzema

(annonce diffusée via la liste de diffusion efigies)
———————-

Goûter-philo pour enfants et adultes autour de l’album « On n’est pas des poupées. Mon premier manifeste féministe » animé par DELPHINE BEAUVOIS, co-auteure
Samedi 16 novembre 2013, à 16h à la Librairie Violette and CO, 102 rue de Charonne, 75011 Paris.

« Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour lutter contre les stéréotypes… un premier manifeste féministe destiné aux enfants à partir de 4 ans.
Pour la première fois, un album jeunesse s’attaque de manière très frontale aux stéréotypes de genre, sans périphrases ni métaphores, mais avec toute la fantaisie et la poésie apportées par les magnifiques illustrations de Claire Cantais, mêlant dessins, photos et découpage.
À l’arrivée pas de clichés, des clins d’œil au mouvement féministe qui feront sourire les adultes, et des héroïnes malicieuses qui, au fil des pages, permettent de déconstruire et de dénaturaliser les injonctions faites aux filles dès le plus jeune âge.

Delphine Beauvois est enseignante et militante féministe.

Claire Cantais est illustratrice et photographe. Son univers graphique mêle dessin, photo et découpage.

On n’est pas des poupées est édité par La ville brûle »

(citation du site http://www.violetteandco.com)

Autour et à propos du sexisme et du genre 2 : la question de l’éducation (a)

Le projet pour l’égalité des filles et des garçons de l’école maternelle au baccalauréat est intéressant, mais il ne permet pas de couvrir le secteur de la petite enfance (0 à 3 ans), qui est pourtant une période très importante également pour la mise en place des stéréotypes de genre – en réalité, dès la naissance. Ce à quoi il s’attèle est donc nécessairement, déjà, une déconstruction des discours, une remédiation. C’est donc peut-être dans les maternités qu’il faudrait, déjà, s’adresser aux parents pour leur faire prendre conscience de l’existence de ces représentations, qui sont tellement ancrées qu’elles en perdent toute visibilité et lisibilité? A voir.

En attendant, voici quelques ressources glanées sur le net :

2013, l’année de mobilisation pour « l’égalité entre les filles et les garçons à l’école »

A l’école maternelle :

– Brochure Filles et garçons à l’école maternelle Reconnaître la différence pour faire l’égalité

 » Cette brochure a été réalisée suite à la recherche-action « Le genre à l’école maternelle : développement d’un outil pour l’enseignement maternel », menée par l’asbl Genderatwork de décembre 2008 à octobre 2009, dans le cadre de l’appel à projets « Encourager la recherche de genre portant sur les inégalités entre les filles et les garçons dans l’enseignement de la Communauté Française de Belgique » lancé par la Direction de l’Egalité des Chances du Ministère de la Communauté Française de Belgique.
Cette brochure est le résultat d’enquêtes menées auprès de six écoles maternelles de la Communauté Française de Belgique du réseau officiel et du réseau libre ; trois écoles de la Région Bruxelles-Capitale : l’école maternelle de la Clé, l’école maternelle communale n° 2 de Schaerbeek, l’école maternelle des Pagodes et trois écoles de Liège et de ses environs : l’école maternelle libre Saint-Paul, l’école maternelle fondamentale Bressoux- de Gaulle et l’école maternelle Notre-Dame de Lourdes. Les entretiens ont impliqué une quarantaine d’enseignant-e-s et six directrices. » (page 3 sur 38)

Pour les enfants :

La poupée de Timothée et le camion de Lison, par Véronique Ducret et Véronique Le Roy, Le 2e Observatoire, avril 2012
« Le deuxième Observatoire est un institut de recherche et de formation sur les rapports de genre, qui a été créé en Suisse romande en 1998. Il a pour objectif de promouvoir l’analyse des rapports sociaux de sexe. Il offre des outils, tels que la recherche, la forma- tion et le conseil, mis au service des organismes soucieux de faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes. Au bénéfice d’une solide expérience, l’équipe du deuxième Observatoire privilégie une approche pluridisciplinaire et regroupe des professionnelles reconnues comme expertes par le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes. Le guide est en ligne sur www.2e-observatoire.com »

– Texte : Sexisme dans la littérature enfantine : quels effets pour le développement des enfants ?Synthèse des recherches examinant les représentations du masculin et du féminin véhiculées dans la littérature et la presse enfantines de publication récente, par Anne Dafflon Novelle, Université de Genève. (5 pages)

Pour jeunes adolescents :

– La bande-dessinée  Agir contre les stéréotypes pour favoriser la mixité et l’égalité professionnelle femme / homme éditée par la préfecture de la Haute-Saône est « un guide pour lever les stéréotypes et les préjugés relatifs à la mixité et l’égalité professionnelle »

– La Bande dessinée Princesses et Chevaliers pour l’égalité réalisée par la ville de Reims.

Métiers d’hommes, métiers de femmes, halte aux préjugés!

Histoire:

Féminisme et éducation (XIXe-début XXe s.). Choix de textes sélectionnés par Denise Karnaouch sur: l’éducation et instruction des filles, les premiers jardins d’enfants, les premières femmes étudiantes en médecine, la coéducation, l’accès à l’enseignement supérieur, etc. sur le site des archives féministes.

L’institut Emilie du Châtelet, met en ligne les vidéos de ses conférences et de nombreux autres supports sur l’histoire des femmes et du féminisme.

Livres pour enfants

– le site http://www.lab-elle.org qui a sélectionné « 300 albums sans stéréotypes de genre et des personnages associés à une large variété d’activités, de rôles, d’émotions et des sentiments inhabituels » entre 2006 et 2010, « afin de promouvoir la construction de l’égalité entre les filles et les garçons. Ces modèles, bousculant les repères usuels, permettent aux enfants de construire leur personnalité, d’imaginer leur futur sans se sentir cloisonnés par des codes sexués. »

– Sur le site « Adéquations« , des albums (et outils éducatifs) non sexistes. Le livret pour une éducation non sexiste est en téléchargement :
– Adéquations :Contenu du livret de littérature de jeunesse non sexiste.pdf
Couverture Livret

La marre aux mots

Liste de livres traitant de la diversité des familles (source : http://www.apgl.fr/apgl-asso/item/104-ouvrages-enfants)